Où l'article qui va me faire lyncher sur mon blog mais qui me turlupine depuis un bon moment... (je dois être maso).

Je trouve que de plus en plus on parle sexisme (par rapport aux femmes évidemment) et que du coup tout produit, pub, contenu déstiné à des femmes se voit directement affublé de l'attribut de "sexiste". Il faut arrêter de crier au sexisme parce qu'une femme s'habille en jupe... Peut-être qu'on peut aimer porter des jupes... J'ai l'impression qu'il est courant de penser que les différences homme/femme autres que physiques ne seraient dues qu'à l'environnement ou l'éducation qu'on aurait reçue. Ainsi si nous n'étions pas programmées pour être des femmes, nous serions différentes et loin de tous les stéréotypes que l'on peut avoir sur les femmes. Et donc nous ne serions qu'une forme de "sous hommes" qui devraient se libérer en s'affirmant et en réclamant l'égalité pour tous.

Moi j'avoue ça commence à me gonfler sévère, faudrait-il que les femmes deviennent des hommes pour avoir le droit d'exister à part entière? Moi je suis une femme et j'aime les trucs de femmes, j'adore les fringues et les chaussures, les veris à ongles, les magazines de meufs, m'occuper de mon fils et oui je déteste faire le ménage et la bouffe. Mais je ne suis surtout pas un homme ni son égal!!!! Je suis moi, et différente des hommes, ce qui ne veut pas dire que je ne mérite pas autant de respect que ces messieurs.

Alors j'ai une théorie qui explique tout ça et qui ne me semble pas si débile que ça. Je pense (oui je ne suis ni scientifique, ni médecin), que le fait qu'on ait une chromosome de différent avec ces messieurs occasionne peut-être plus que quelques différences physiques de nos organes génitaux. Et ça si je ne me trompe pas c'est vrai, déjà physiquement, les scientifiques peuvent, il me semble, reconnaitre un squelette de femme d'un squelette d'homme, juste avec des os qui sont pourtant presque identiques. C'est bien que les différences sont là.

Est-il vraiment si stupide de penser que ce chromosome différent puisse occasionner des différences aussi psychologiques, mentales et de fonctionnement? (bien sûr on trouvera toujours des exemples du contraire de ce que je suis en train de dire puisque que chaque être humain est différent et que donc oui certaines femmes se comportent comme des hommes et ont des gouts d'hommes et inversement, sans même parler d'homosexualité ou de transsexualité, d'ailleurs les transsexuels ont le physique d'un sexe et se sentent de l'autre, ça veut bien dire que cette différence existe et qu'elle n'est pas que physiologique mais qu'il y a bien autre chose, je parle de manière générale bien sûr).

Et que du coup oui peut-être les femmes et les hommes n'aiment pas les mêmes choses? et ce sans parler du conditionnement ou de l'éducation judéo-chrétienne? Si on y réfléchit bien, aux temps des hommes préhistoriques, les hommes partaient à la chasse pendant que les femmes restaient dans le foyer? et là il n'y avait pas de conditionnement religieux encore, c'était quelque chose d'instinctif??? (alors là j'entends déjà les "oui!! mais on vit plus dans des grottes!!! tu as qu'à y retourner!!!!") Il n'est pas question pour moi de cantonner la femme aux fourneaux (surtout que la majorité des grands chefs sont pour le moment des hommes) et les hommes à la réparation de la voiture (peut-être que monsieur peut aider aussi à la maison, tout comme je connais ombre de femmes qui réparent leur voiture et s'occupent du jardin), mais peut-être juste s'avouer que oui, peut-être les hommes et les femmes ne sont pas égaux car différents et que cette différence génétique avérée, peut peut-être générer des différences importantes pour la personne dans son intégralité et pas seulement sexuellement (ce qui me semble à moi plutôt logique en fait). Attention encore une fois, dire que nous ne sommes pas égaux ne veut pas dire que l'un soit supérieur à l'autre, nous sommes juste différents et j'ai l'impression qu'aujourd'hui, égalité veut dire "ressembler à un omme", je ne veux pas ressembler à un homme, ce qui ne signifie pas que j'ai moins de valeur ou que je ne mérite pas un respect équivalent. Et que oui si les médias et magazines jouent allègrement avec les clichés c'est peut-être aussi que quelque part ils ont aussi une part de vrai et que tenter de vendre du maquillage aux hommes et pas forcément gagné, comme de vendre des sports testostéronés aux femmes est pas forcément judicieux non plus (même si encore une fois des exceptions existent toujours). Je ne dis pas non plus qu'il faut tout laisser faire évidemment, entendons nous bien, les pubs avec les femmes nues pour vendre simplement un produi lambda sont dégradantes mais c'est une questionde respect de base, elles le seraient autant si un homme était nu et qu'on voit son pénis (ce qui évidemment n'arrive que très rarement on est d'accord). femme ou homme le respect doit être le même. Et évidemment qu'une femme qui occupe le même poste qu'un homme devrait gagner autant, mais ça pour moi c'est du respect, pas autre chose.

Evidemment, je ne veux pas dire non plus quil faut cantonner nos enfants dans ce rôle stéréotypé d'homme ou de femme, et je suis la 1ère à laisser mon fils découvrir ce qu'il veut comme il le veut, mais je ne vais pas le forcer non plus à faire ou jouer avec ce qu'il n'aime pas juste par soucis "d'égalité" qui en fait n'en est pas une, puisque que se forcer à être ce que nous ne sommes pas n'est pas pour moi une forme d'égalité mais bien de soumission encore à la gente masculine. Les hommes et les femmes sont différents et je ne vois pas où est le problème. Les différences sont des richesses. Nos différences ne font pas de nous des êtres ayant moins de valeur.... c'est bien là le problème aujourd'hui... La femme n'est pas inférieure, ni supérieure, elle est juste différente de l'homme et on ne peut pas nier ces différences non plus sous prétexte d'obtenir le respect des mâles.

bref crier au scandale et au sexisme dès que quelque chose s'adresse aux femmes ça me gonfle... peut-être qu'on ne veut simplement pas accepter l'évidence génétique ou l'assumer. Moi je suis une femme, je l'assume, je suis heureuse de l'être et d'aimer parler chiffon, produits de beauté, mode, de faire du crochet... et je n'aimerais vraiment pas être un homme, tout simplement parce que je n'en suis pas un. Je n'aime pas faire le ménage et la cuisine mais ça n'enlève rien à ma féminité. Je ne me suis jamais sentie aussi bien dans mon corps que depuis que j'ai trouvé et assumé ma féminité.

JE SUIS UNE FEMME!!!!

Pourquoi est-ce que l'acceptation de nos différences est tellement difficile? pourquoi est-ce que si on est pas féministe on est forcément séxiste? pourquoi si on dit pas blanc c'est forcément qu'on dit noir, en oubliant toutes les belles couleurs qui existent? POurquoi tout cela remue t-il autant? (probablement à cause de siècles de négation de la femme).

Et pour ceux qui veulent, la définition du sexisme par wikipédia, qui est bien "la construction genrée de la société", ici.


Donc voilà, vous pouvez y aller et me lyncher (ou me lapider pour les sexistes ça leur fera plaisir, une femme lapidée sur la place publique ;))

850px-Richer_-_Anatomie_artistique,_1_p