J'ai avec elle mes plus beaux souvenirs d'enfance, j'ai passé chez elle mes plus belles vacances. Là bas j'avais le sentiment d'exister, je savais que j'allais me faire chouchouter, je savais que je serai en paix, sans cri, sans pleur, sans angoisse, sans peur. Je savais qu'on alait s'occuper de moi.

Le matin j'allais travailler avec elle, son bureau donnait sur la tour Eiffel, un véritable émerveillement pour moi (d'où peut-être ma passion pour la-dite tour encore aujourd'hui). Elle travaillait le matin, je faisais des dessins et ensuite on allait se promener, manger au restaurant, faire les boutiques, visiter Paris, je prenais le métro, des vrais moments de bonheur.

Plus tard quand je suis devenue adulte, elle a été une confidente, une oreille attentive à ce qui se passait à la maison, une des rares personnes à laquelle je me sois confiée, parce que j'avais le sentiment que je pouvais lui faire confiance, que j'étais en sécurité et parce que je me sentais écoutée.

Et puis il y a presque 2 ans maintenant, maman est morte. Sa soeur à elle, est décédée, rapidement, assez violemment. Beaucoup de personnes de son entourage ne s'y attendaient pas, elle non plus je pense. Ma mère avait été un roc pour tout le monde, personne ne pensait qu'elle pouvait mourir comme ça, maintenant. Je dois être une des rares personnes à m'y être préparée.

Et là tout a changé avec elle. Elle complètement disparu de nos vies, de ma vie. Alors oui lors de l'enterrement de maman il y a eu des cafouillages, ma soeur et moi avons fait des bourdes, mais nous étions seules à nous débattre avec tout ça sans avoir la moindre idée de ce que c'est que d'organiser un enterrement et une cérémonie, alors on a écouté, on s'est laissées guider et on a fait quelques erreurs. Elle est arrivée la veille de l'enterrement et est reparti le lendemain. Moi qui espérais pouvoir avoir du soutien d'une des personnes les plus importantes pour moi, il n'y a eu personne, moi aui espérais partager ce moment (certe difficile) avec elle, elle n'était pas là. 

Je comprends, pour elle c'était trop difficile de voir tout ça, de l'accepter. Ses dernières années avaient été difficiles pour elle, elle n'a pas pu. Je ne lui en veux plus (je crois). Alors oui nous avons commis quelques erreurs. Certaines ont eu du mal à passer, quelques mails désagréables ont été échangé.

Et depuis... plus rien... Plus de nouvelle... 

A son anniversaire l'an dernier j'ai envoyé un texto, je n'ai reçu aucune réponse. Mon père l'a appelé pour lui faire du chantage pour moi (parce que soit disant il n'avait aucune nouvelle de moi, alors que je l'appelle au moins une fois par semaine, et il pensait qu'elle arriverait à me faire changer ma façon de faire). J'ai reçu un mail, j'ai répondu, nous avons échangé quelques mails sur nos vies. Elle m'a expliqué qu'elle n'arrivait pas à accepter, que c'était trop dur. J'ai compris...

Et depuis.... Plus rien de nouveau.

J'ai envoyé une carte pour la bonne année... Je n'ai reçu aucune réponse, même pas n texto de remerciement.

Et là hier, ma soeur me demande si j'ai eu de ses nouvelles. Je me suis demandée pourquoi elle me posait cette question : pourquoi est-ce que j'aurais eu de ses nouvelles? Il n'y avait pas de raison que d'un coup après presque 2 ans de silence, j'ai de ses nouvelles....

Et j'ai tilté, vendredi c'était mon anniversaire... Durant toute ma vie, elle y avait pensé, j'avais toujours reçu une carte et très souvent un petit (gros) cadeau avec. Et oui là aussi je n'ai eu aucune nouvelle, évidemment que je n'ai eu aucune nouvelle.

Et je me suis sentie très vide. J'ai compris un peu mieux ce vide tellement important en moi en ce moment. Oui pour mon anniversaire je n'ai presque plus personne. Avant ma mère et ma tante étaient 2 piliers, 2 soutiens importants, 2 personnes qui me donnaient l'impression de compter pour elles, et là... Plus rien...

ALors oui cette année pour la 1ère fois, mon père m'a envoyé une carte (j'en ai pleuré), mais ça n'est pas pareil, je n'ai aucun contact affectif avec mon père, aucun attachement à part celui de la filiation. Il n'est pas un soutien pour moi, mais un poids, une inquiétude supplémentaire, une angoisse de plus dans ma vie, cette carte sonne faux pour moi.

Et là je me rends compte qu'elle me manque terriblement, qu'avec la mort de ma mère j'ai le sentiment d'avoir perdu toutes mes attaches. Heureusement il y a ma soeur, au moins cette épreuve nous a rapproché, mais je me sens doublement orpheline... Et vide.

Alors je vais faire avec, je n'ai pas le choix, mais je comprends pourquoi cet anniversaire avait un gout si amer cette année, et pourquoi je me sens tellement seule en ce moment....

Mais ça va passer... La vie va continuer et je vais retrouver un équilibre un jour.

Et un gros gros merci à ma Chacha qui a été là ce jour là avec moi.... Heureusement qu'elle était là.

 

Elle est moi à un Noël