Comme tous les parents je crois, il y a(vait) plein de choses qui me terrorisaient dans mon rôle de parent... Plein d'étapes et des passages que je ne savais pas du tout comment gérer, je me disais que je n'y arriverai pas, que çaserait difficile. Je me posais mille questions, sur le "comment faire pour que ça se passe bien" dans le calme, et qu'on ne galère pas trop lui et moi, que moi je ne courre pas partout et que ça ne génère pas des angoisses voire traumatismes chez loulou....

En particulier pour 3 choses....

La 1ère, c'était l'apprentissage de la propreté... une bête noire, je me voyais déjà courant partout dans l'appartement avec une serpillère, changer les draps 50 fois apr nuit, changer loulou 50 fois par jour. Comment lui faire comprendre qu'il doit à un moment donné arrêter de porter des couches (ces trucs tellement pratiques pour un enfant voire même un parent qui n'a pas du coup à se soucier de trouver des toilettes dès qu'il fait un truc avec son enfant)?

Et puis le moment est arrivé, j'ai acheté un pot (et même un réducteur de toilette)... il ne s'est rien passé, j'ai expliqué à quoi cela servait... loulou comme tous les enfants m'accompagnait dans les toilettes quasiment à chaque fois... j'ai acheté un ou 2 livres qui en parlaient. Et puis c'est tout, j'ai attendu... et en fait...

C'est arrivé tout seul...

Je ne l'ai pas forcé, je ne l'ai pas mis cul nul dans la maison, je lui ai expliqué, je lui ai dit pour l'école aussi, qu'il faudrait qu'il soit propre pour y aller et... c'est tout...

Je l'ai laissé faire son chemin seul, prendre sa décision seul, se sentir en confiance seul, je ne lui ai pas mis la pression et même s'il avait du attendre pour l'école, on aurait attendu... Et un jour il a enlevé sa couche et ne l'a plus remise... et il n'y a pas eu d'accidents (ou très très peu et longtemps après quand il jouait et oubliait), il n'y a pas eu de saleté, de pipi partout, de cri... rien...

Et j'ai été très fière de lui...

Ma 2ème grosse angoisse de parent, c'était lui apprendre à faire du vélo sans roulette... (oui ne riez pas çam'angoissait beaucoup, je ne savais pas comment faire pour qu'il trouve son équilibre, pareil dans la douceur, sans tomber, sans courir en tenant le vélo, sans peur). Il avait son vélo de grand mais avec des roulettes... des roulettes d'apprentissages comme je les appelle, c'est à dire qu'elles étaient un tout petit peu plus hautes que le vélo, de sorte que le vélo ne puisse pas se renverser mais que si l'enfant trouver son équilibre elles ne touchent pas terre.... et il faut croire que ça a bien fonctionné..

En juillet ma soeur est venu avec mon petit neveu, (le vélo de loulou avait déraillé il ne pouvait plus l'utiliser pour le moment, vu que je suis une bille en bricolage, j'attendais le retour de mon chéri pour lui réparer tout ça), et ma soeur est venue avec le vélo de mon petit neveu, qui lui n'avait plus de roulette.

Elle l'a descendu, loulou l'a pris, il est monté dessus et est parti.... voilà comme ça, sans cri, sans peur, sans tomber... tout seul comme un grand (depuis évidemment mon chéri lui a enever les roulettes, remiset retendu sa chaine, mis une béquille pour son vélo de grand sans roulette).

J'ai été extrèmement fière de lui...

Et il reste ma 3ème grosse angoisse.... Apprendre à faire ses lacets..... alors là aussi c'est LA grande question : comment faire pour lui expliquer ce truc que moi même j'ai du mal à comprendre...

Mais bizarrement je ne me fais plus trop de soucis, je sais que comme pour le reste, il y arrivera seul, en observant, en cherchant à comprendre et je pense que ça se passera comme le reste, dans le calme et en douceur...

Et je serai très fière de lui aussi à ce moment là...

Durant mon petit parcours de maman, j'ai appris à lui faire confiance, à le laisser découvrir, apprendre à son rythme avec ses capacités, à se rassurer et être là en cas de besoin, je l'observe, je l'écoute et il avance tranquillement... Et je pense que ça fonctionne plutôt bien...

J'ai bien sûr eu et aurai encore plein d'autres angoisses de maman, je ne parle ici que de mes plus importantes, mais la diversification en a été une, passée toute seule aussi, le pasage a lit de grand également et plein d'autres, toutes passées tranquillement de la même façon... Et je suis encore et toujours très fière de lui...

20150829_163435