Ah oui.... Hier c'était la fête de pères et j'ai vu passer partout de jolis témoignages pour vos papas qui sont présents, aimants et que vous aimez, vos papas qui comptent tellement, voire vos papas disparus trop tôt, que j'ai ressenti le besoin d'écrire ce texte pour le mien de père, d'abord sur FB, puis voyant les retours que j'avais et à quel point il parlaità certaines personnes, je l'ai partagé sur instagram et même constat.... je me décide donc à le publier ici.
(désolée je vais plomber l'ambiance)
 
Alors moi aussi j'aimerais souhaiter une bonne fête à mon papa, celui qui n'a jamais existé en tant que tel, celui qui nous a détruit, celui qui nous a toujours (et encore aujourd'hui) traitées comme des chiens, des bonnes à rien, des minables, juste bonnes à faire la vaisselle et le ménage (comme le faisait ma mère), celui qui était persuadé qu'on ne ferait rien de nos vies (bizarrement pour moi il avait raison), celui qui ne nous a enseigné que manque de respect, violence, terreur, celui qui appelle le soir bourré en pleurant parce qu'il s'ennuie" - bah oui il est triste il a perdu sa femme (y'a presque 7 ans) LUI (oui nous on est pas triste on a pas perdu notre maman) - , celui pour qui rien d'autre que lui n'existe, celui qui est le centre du monde et pour qui on doit plier et se soumettre, celui pour qui on doit tout faire mais qui ne lève jamais le petit doigt (sauf si ça fait joli pour son image auprès des autres et que ça le valorise), celui qui voulait des petits toutous bien éduquées à s'occuper de lui et obéir au doit et à l'oeil (bon ça c'est raté par contre). Celui qui nous humiliait et nous rabaissait en permanence.
 
Merci papa, grâce à toi ça fait 20 ans qu'on voit des psys, qu'on se sent nulles, moches et pas dignes d'être aimées.... (ok y'a aussi d'autres trucs qui rentrent en ligne de compte hein? mais y'a une bonne partie pour laquelle il n'est pas tout blanc). On a essayé, de tout notre coeur de se construire sans toi, on a tenté de parler, de communiquer, d'expliquer, d'écrire pour te dire "hey regarde nous!! on est là!! on veut un papa, on veut t'aimer et être aimées de toi!!" en vain (et encore récemment). On a essayé aussi de plier et d'être celles que tu voulais qu'on soit, en vain, rien n'est jamais à la hauteur de ce que tu es toi, on est jamais assez bien. Grâce à toi, je ne sais pas ce que c'est que l'amour d'un homme, je ne sais pas ce que ça fait que de se sentir aimée, je ne suis même pas sûre de savoir aimer. Je ne suis pas sûre de t'aimer. Et je suis sûre de te haïr.
 
Merci mon papa passif agressif, narcissique et manipulateur, dépressif et alcoolique. Eternelle victime de la vie qui ne t'es jamais battu pour rien. Grâce à toi j'ai appris la bienveillance (même aujourd'hui et même malgré ce post), j'ai appris l'empathie, la patience, la compréhension, j'ai appris la manipulation et à ne pas y céder, à me protéger (beaucoup trop semble t'il), l'humilité, j'ai appris à m'affirmer, à dire non (et oui c'est un peu grâce à lui), j'apprends à me respecter moi un peu plus chaque jour.Tu as fait de moi une adulte responsable et mature (probablement trop).
 
Et oui je vais t'appeler encore tout à l'heure pour te souhaiter ta fête, parce que je sais malgré tout que ça te fait plaisir et te berce dans tes illusions (et de toute façon tu n'entends pas quand on essaie de te dire les choses même de façon franche), et qu'humainement je n'ai pas le courage de t'abandonner au seuil de ta mort et de te laisser seul. je ne le fais pas pour toi. je le fais pour moi, pour pouvoir me regarder dans la glace le matin et me dire qu'au moins moi je t'aurais respecté plus que tu ne le feras jamais, et que j'aurais été droite dans mes bottes jusqu'au bout. que jusqu'à la fin j'aurai essayé de te dire que j'avais besoin de toi et que tu n'étais pas là...

64318792_2825133074179930_7131451788057640960_n